Projets d’art et de jardinage

Les projets de réalisations artistiques et de jardinage sont un excellent moyen de rendre les gares plus gaies et plus accueillantes. Avec l’implication des riverains, ce type de projets peut également servir de catalyseur et raviver les liens entre le chemin de fer et la communauté.

Vous n’avez pas à vous limiter à travailler sur les quais. Les projets peuvent être aussi efficaces s’ils visent des zones environnantes qui ont besoin d’être améliorées, des entrées des gares à des jardins ou d’autres terrains proches.

Vous n’avez pas non plus nécessairement besoin d’un gros budget. Faites preuve d’inventivité, profitez du travail en partenariat et apportez votre aide en nature. De petites subventions sont souvent disponibles auprès des administrations locales, du chemin de fer ou d’autres sources.

Inspiration


Projet d’art communautaire de A à B
Watford (Royaume-Uni)

Des adultes qui étaient devenus sans-abri et vivaient dans une structure YMCA ont aidé à créer une série de cinq affiches à l’approche du quai de la ligne Watford Junction – Abbey. Ils ont pris part à des ateliers avec l’artiste Eleanor Shipman, missionnée par le Partenariat communautaire du Rail de la ligne Abbey.

Le projet a exploré le thème de la transition, celle reflétant la nature transitoire d’une ligne de chemin de fer comme celle des étapes personnelles, réflexions sur eux-mêmes, traversées par les résidents YMCA. Les séances hebdomadaires comprenaient une marche photographique pour comprendre et documenter l’architecture, l’histoire et le tissu urbain de Watford, du dessin et des jeux de mots sur le train et enfin un collage avec de l’acétate et des photographies pour créer les affiches finales. Lire la suite.


Projet artistique à Eilendorf
Aix-la-Chapelle (Aachen) – (Allemagne)

Les enfants des écoles locales ont donné à la gare d’Eilendorf, à Aix-la-Chapelle, un tout nouveau look et l’opération a attiré l’attention des médias. Le conseil municipal d’Aix-la-Chapelle a organisé un concours avec une école Montessori (Maria Montessori Gesamtschule Aachen) afin d’obtenir des idées de projets pour égayer les abris de la station, le mur de réduction du bruit, l’entrée et la signalisation.

Les enfants ont visité la gare afin de voir les lieux par eux-mêmes et d’avoir des idées. Ils ont ensuite produit un large éventail de concepts, parmi lesquels les préférés ont été choisis par un jury composé de membres du conseil municipal, de l’école, de la Deutsche Bahn et d’autres partenaires du projet.

Les élèves sont ensuite retournés à la gare, armés de peinture et de pinceaux, pour faire de leur idée une réalité. Leurs réalisations ont été présentées au journal de la télévision régionale et ont été saluées en première page du journal local gratuit distribué à chaque foyer de la ville. Lire la suite.


Un coup de vert pour la gare de Dawlish
Devon (Royaume-Uni)

Après le passage de violentes tempêtes sur la gare de Dawlish laissant la ligne en très mauvais état, des bénévoles se sont mis en action de manière décisive pour faire revivre leur gare. Durant la fermeture de la ligne, le Partenariat ferroviaire de Devon & Cornouailles a œuvré pour raviver la flamme d’un groupe de volontaires bénévoles, les Amis de la gare de Dawlish, jusque-là au repos. Dans le cadre du projet Citizens’ Rail, des journées d’action ont été mises en place et de nouveaux membres ont rejoint le groupe, grâce à un appel dans la presse locale.

Les bénévoles ont reverdi la gare, avec 10 nouveaux bacs de plantations qui embellissent les quais. Les plantes ont été données par le jardinier et présentateur TV Toby Buckland, qui habite la région. Un tour d’arrosage régulier permet maintenant à la gare de garder son caractère accueillant. Lire la suite.


My Mill Hill
Lancashire (Royaume-Uni)

Depuis quelques années, la gare de Mill Hill a souffert de comportements anti-sociaux, de vandalisme et d’intrusion, et les riverains en sont venus peu à peu à ne plus aimer l’utiliser.

Pour aider à redonner vie à cette gare, le conseil municipal et l’exploitant ferroviaire ont travaillé avec le Partenariat de la communauté du rail East Lancashire sur le projet « My Mill Hill » avec des écoles de la région. Les écoles ont travaillé avec l’artiste Alastair Nicholson à produire les œuvres présentées à la gare et dans deux abris bus à proximité. Le projet était axé sur l’histoire de la gare. Le Partenariat du rail a donné des séances sur l’histoire aux élèves et leur a fait écouter des entretiens enregistrés avec les membres les plus anciens de la communauté évoquant leurs souvenirs et leurs histoires.

Un centre local pour des personnes en difficulté d’apprentissage a également aidé à produire des œuvres destinées à l’entrée de la gare. La communauté a bien accueilli le projet et la gare est redevenue un lieu à utiliser en toute confiance et dans un cadre environnant plus sûr. Les intrusions ont diminué et le vandalisme et les comportements anti-sociaux ont pratiquement disparus. Lire la suite.


La gare verte d’Europa Park
Groningue (Pays-Bas)

Vous pensez à ajouter un peu de verdure à votre gare ? N’ayez pas peur de voir grand. Avec ses 100 arbres et ses 6500 arbustes d’ornement, la nouvelle gare « Europa Park » aux Pays-Bas démontre que vous pouvez être audacieux et ambitieux.

La gare, en combinaison avec la verdure environnante, a été reconnue à la Journée de l’Architecture de Groningue en recevant le titre de « Nouveau projet de construction le plus attrayant de la ville ». Lire la suite.


Sur la piste des petites bêtes
Devon/Torbay (Royaume-Uni)

Dans le cadre du projet Citizens’ Rail, une “piste des petites bêtes” a été lancée cet été sur la Riviera Line (ligne Exeter – Paignton) pour inciter les jeunes familles à essayer le train.

Une école locale et le club des papas « Sure Start Dads » ont œuvré avec un artiste pour fabriquer les mini-bêtes — papillons, libellules, abeilles, coccinelles et escargots — à partir de plastique recyclé. Elles ont ensuite été installées dans les bacs à fleurs de cinq gares.

Une petite brochure associée a été éditée, et l’initiative a été soutenue dans la presse locale ainsi que sur les réseaux sociaux. Les enfants étaient invités à découvrir chaque gare, y trouver la petite bête et lui donner un nom. Lorsque les cinq bêtes étaient trouvées et nommées, l’enfant pouvait gagner une copie d’un livre sur la faune en envoyant sa brochure complétée et le billet de train. Lire la suite.

Quand le personnel et les bénévoles travaillent ensemble

Paroles du personnel de la gare de Teignmouth : « Hier plusieurs passagers sont venus me dire à quel point les fleurs étaient jolies. Ils ont dit que c'était un plaisir de voir une gare si bien entretenue. »
Paroles du personnel de la gare de Teignmouth : « Hier plusieurs passagers sont venus me dire à quel point les fleurs étaient jolies. Ils ont dit que c’était un plaisir de voir une gare si bien entretenue. »

Comment le réaliser

PARLEZ-EN À L’EXPLOITANT

 

Vous devez échanger avec votre exploitant ferroviaire pour discuter de ce que vous souhaitez voir ou réaliser à la gare. Certaines choses pouvant parfois vous paraître simples peuvent s’avérer impossibles dans un contexte particulier.

FAITES APPEL AUX DONS

 

Les pépinières locales peuvent être disposées à donner des plantes en échange d’un mot de remerciement dans un journal régional ou un bulletin, ou d’une petite affiche sur une jardinière à la gare. Il est possible d’économiser beaucoup d’argent.

COMMENCEZ PAR UN ÉVÈNEMENT

 

Lancez-vous et faites de votre premier jour de jardinage un évènement. Préparez des gâteaux, apportez à manger pour tout le monde, faites-le savoir dans le journal local. Vous toucherez davantage de personnes si la journée est perçue comme un événement social, communautaire. En espérant que vous pourrez par la même occasion recruter des bénévoles !

FAITES LA PROMOTION DU PROJET

 

Prenez de nombreuses photos et envoyez-les au journal régional après l’évènement. Vous pourrez ainsi atteindre les bénévoles potentiels qui auraient raté le jour de l’évènement initial, et générer un soutien local ainsi que d’éventuels financements futurs.

Guide d’adoption d’une gare

Au Royaume-Uni, de plus en plus de gares sont adoptées par la communauté des riverains. Il s’agit généralement de petites haltes sans personnel qui, à la suite des économies des années 1970, ont manqué de soins affectueux et attentionnés.

L’adoption d’une gare apporte des avantages importants aussi bien aux communautés locales qu’au secteur ferroviaire. Les municipalités y gagnent une porte d’arrivée dans leur ville ou village nettement plus agréable, passant souvent par une amélioration des aménagements. Le bâtiment retrouve un aspect communautaire et les habitants des alentours sont fiers de leur gare. Les compagnies de chemin de fer ont constaté une hausse de l’utilisation des gares, une réduction du vandalisme et dans de nombreux cas des améliorations grâce à des financements externes.

Bénéficiez d’avis, d’inspiration et de conseils pratiques sur la manière d’adopter une gare dans ce guide approfondi édité par l’Association des partenaires de la communauté du rail du Royaume-Uni.

Lire le guide

Ressources


Liens vers des documents utiles sur le Web :

  • Repenser l’évolution des gares pour servir la collectivité (article sur le Web)
    Un excellent article, incluant des exemples illustrant la manière dont les gares peuvent être transformées en faisant participer riverains et commerces, écrit par Paul Salveson, expert du ferroviaire pour la communauté au Royaume-Uni.

Qui contacter


Si vous êtes un ou une bénévole intéressée par ce type de projet, mais ne sachant pas à qui vous adresser, découvrez qui contacter.

Contribuer


Si vous avez vos propres études de cas, des ressources ou des idées pour contribuer à cette section du kit d’outils (ou une autre), n’hésitez pas à ajouter un commentaire au bas de cet article.

Vous pouvez également envoyer un email à our lead partner DCRP ou appeler le +44 1752 584 777 pour échanger avec notre principal partenaire, le Partenariat ferroviaire de Devon & Cornouailles.

Plus provenant du kit d’outils

Secured By miniOrange